Réunion secrète du clan Gbagbo Voici le complot de San Pedro contre le Rhdp

Publié le par MOUKILI LE LION

safe image.php2Il ne faut pas s’y tromper. L’apparence d’un homme sonné que Laurent Koudou Gbagbo observe depuis la sentence de l’Union africaine ne veut nullement dire qu’il a rendu les armes. Et pour cause ! Dans le plus grand secret, ses plus proches et lui sont en train de fourbir leurs armes pour l’exécution d’un ultime assaut dont le théâtre macabre des opérations est prévu à San Pédro.
De sources militaires, il y a moins d’une semaine, dans un endroit discret de la capitale économique, Laurent Gbagbo, son épouse Simone, kadet Bertin et un nombre très restreint de personnes son entourage proche, auraient réfléchi aux différents scénarii pour une sortie de crise profitable au camp LMP.
Les délibérations secrètes qui ont sanctionné les échanges auraient permis l’élaboration d’une nouvelle stratégie. Ce serait, en réalité, un auto-coup d’Etat dont le but est de maintenir, vaille que vaille, Laurent Gbagbo au pouvoir.
Dans les grands traits, ce complot consisterait à mettre en scène, une attaque du Président sortant, lors d’un déplacement dans le sud-ouest ivoirien, précisément à San Pedro où il devrait se rendre dans les prochains jours pour une rencontre avec les populations.
Des mercenaires qui auraient été déjà recrutés et grassement payés, déclencheraient des tirs à l’arme lourde sur le lieu choisi pour le meeting du chef de file des refondateurs. Pour que cette opération soit crédible aux yeux de l’opinion, des morts devraient se compter par dizaine parmi les victimes, y compris dans sa garde civile et militaire. L’ex-président de la République sortirait indemne de cette attaque. La paternité de cet acte terroriste devrait être attribuée, par de fallacieux témoignages recueillis, au Rassemblement des Houphouétistes et au Président élu, M. Alassane Ouattara qui serait visé en tant que commanditaire…
Immédiatement après, serait enclenchée la phase 2 de l’opération qui consisterait à liquider physiquement, par bombardements massifs, toutes les personnalités qui sont retenues au Golf Hôtel mais aussi par assassinats, plusieurs personnalités du RHDP restées en dehors du cadre hôtelier.
Mais à l’insu de ses hommes, le couple Gbagbo et deux autres collaborateurs tenus au secret, dans un autre endroit, auraient décidé de la fin véritable de ce scénario funeste.
Pour eux, la dynamique de cette vaste croisade d’épuration politique devrait, pour être prise au sérieux, faire des victimes collatérales, surtout dans le camp LMP mais également au sein de la hiérarchie militaire affidée du FPI. Ainsi, les hauts dignitaires LMP devraient tous être sacrifiés sur l’autel des intérêts de Gbagbo.
Depuis environ dix jours, pour planter le décor de cette folie meurtrière, Laurent Gbagbo aurait minutieusement fait distribuer près de deux mille (2000) fusils et environ mille armes (1000) de guerre aux populations du centre-ouest et du sud-ouest ivoirien. Toutes ces informations font suite aux rumeurs, de plus en plus persistantes, que l’époux de Simone et de Nadiana Bamba se serait fait livrer, par le truchement d’un pays voisin, plusieurs tonnes d’armes et de minutions. La folie meurtrière de Laurent Gbagbo qui secoue la Côte d’Ivoire depuis quatre mois, n’est donc pas proche de prendre fin et bien heureux, qui pourrait la prédire!
Edgar Kouassi

Publié dans CÔTE D'IVOIRE

Commenter cet article