La faillite morale de Gbagbo se confirme : Il propose la guerre aux jeunes de Côte d’Ivoire.

Publié le par MOUKILI LE LION

gbagbo2.jpgEntre le nouveau Président élu de la Côte d'Ivoire, Alassane Ouattara et le sortant, Laurent Gbagbo, c'est le jour et la nuit. Pendant que l'un propose un avenir radieux pour son pays, l'autre se propose de le réduire en lambeaux. Pour y arriver, tous les moyens y compris la guerre, sont bons. Dans la fleur de l'âge, des centaines de jeunes sont invités à la mort. De 2000, au début de son règne à la tête de la Côte d'Ivoire, à 2011, à la fin de son règne, Gbagbo n'aura réussit qu'une seule chose : semer la mort et la désolation dans le cœur des Ivoiriens. Là où les jeunes de Côte d'Ivoire, qui depuis 1990, ont offert leur poitrine, attendaient des emplois, une université et une école qui offrent de meilleurs perspectives, leur idole, a servi tout sauf ce qu'ils attendaient. A la place des emplois, se sont les parlements et agoras qui sont servis. En lieu place d'une école plus performante, c'est la FESCI, devenue une milice, qui va dicter sa loi aux élèves, mais aussi aux maîtres. La FESCI, auréolée d'un soutien qui vient du sommet de l'Etat, va régner sans partage sur les écoles et les universités du pays. Viols, rackets, meurtres, violence et autre sont le lot de tous ceux qui voient les choses différemment que la FESCI. 

Une pratique, qui ne saurait prospérer dans un Etat normal. C'est à juste titre, que durant sa campagne électorale, Alassane Ouattara a promis une rupture avec cette politique, qui n'a fait qu'enfoncer la Côte d'Ivoire dans le trou. Son projet pour une Côte d'Ivoire nouvelle en dit long. 600 milliards de FCFA seront consacrés aux jeunes. En bon chirurgien, le nouveau Président de la Côte d'Ivoire, envisage d'en consacrer 400 pour la création d'un million d'emplois. Ceux des jeunes qui, pour une raison ou pour une autre, ne pourront pas avoir d'emplois, ne seront pas oubliés. Une enveloppe de 80 milliards leur sera consacrée. Il s'agit d'octroyer des crédits à taux réduits adaptées aux financements des projets portés par les jeunes. Les associations de jeunes, pour mieux exercer, bénéficieront d'un appui de 90 milliards. Les infrastructures d'équipements sportifs sont prévues, sans compter la réhabilitation de ceux existant. Un lycée pilote étude sport sera construit pour donner la chance à d'autres jeunes de se faire une place au soleil.

Le meilleur investissement, comme Alassane Ouattara aimait à le dire, est l'investissement dans la formation. Ainsi pour décongestionner les universités de Cocody et d'Abobo-Adjamé, Alassane Ouattara se propose de construire 5 universités. Des dizaines d'écoles primaires, de lycées et de lycées techniques seront également construits. Les étudiants de Cocody, instrumentalisés par le camp LMP n'ont malheureusement pas eu l'occasion de se faire expliquer ce projet. Un rendez-vous dans ce sens était, pendant la campagne électorale, prévu sur le site de l'université de Cocody. Conscients qu'entre ce programme et celui que leur propose leur mentor, Laurent Gbagbo, les étudiants de la FESCI, ont empêché la tenue de cette rencontre de vérité. Cette attitude n'a pas empêché 54,10% d'Ivoiriens de porter leur choix sur ADO. Très bientôt, la Côte d'Ivoire et surtout sa jeunesse jouira des retombées de cette politique révolutionnaire du nouveau Président de la Côte d'Ivoire.

Publié dans CÔTE D'IVOIRE

Commenter cet article